Difficile en effet de ranger son appareil pendant les balades d’automne et surtout de prendre autre chose que ces belles feuilles qui sont un motif dont je me lasserai jamais! Mais c’est précisément pour ca que j’aime la photo argentique car le nombre de photos d’une pellicule est (heureusement) limité – en numérique, je finirais vite sur 300 photos/balade qui disparaitront sur un disque dur… Seule question qui me reste: les photos sont toutes un peu surexposées et je ne sais pas pourquoi?

La publication a un commentaire

  1. valerie BIGOT

    Bonsoir Isabell, très jolie série, avec une préférence pour le chat, au dessus du vide dans la montagne, et la personne avec des feuilles sur les yeux. moi je n’ai toujours pas finit ma pellicule.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.