Mes déboires avec la Washi Z

J’ai tenté de faire le défi « Chérie, j’ai rétréci les gosses » avec les deux figurines que j’avais sous la main. Au final, seules quelques unes sont exploitables entre les mauvaises mises au point et mauvaises expositions (j’ai fait totalement confiance à la cellule du boîtier qui apparemment donne des signes de faiblesse), après un post traitement.

J’aime beaucoup la finesse du grain et les contrastes de la pellicule. Concernant la sensibilité proche infrarouge, je m’attendait à un résultat plus important, malgré l’utilisation de filtres rouges et oranges.

Quelques déboires mais je retenterai l’expérience !

La Critique de l'équipe

La cellule a peut-être été trompé par l'usage des filtres, et la sous-exposition a pour le coup limité la rendu infrarouge en renforçant les contrastes.
Les compositions et les images reste intéressantes, et le contraste très fort donne un côté dramatique aux images qui n'est pas désagréable !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.