Deux pellicules, une rencontre, episodes 3 (final)

Après avoir fini les 36 photos de la pellicule pour le swap, nous avons pris rendez vous Hélène et moi un dimanche pour terminer les défis ensemble.Le jour où nous nous sommes retrouvés, nous avons fait le point sur notre matériel respectif devant des boissons chaudes.
Nos boîtiers ayant les mêmes montures (Canon A1 et FTb), nous pouvions échanger nos optiques. Nous avons donc choisi d’emmener avec nous un 28mm, et un doubleur de focale, en plus des 50mm équipant nos boîtiers. Nous étions fin prêts à attaquer cette journée dédiée à la photo.
La mission du jour d’Hélène, faire la deuxième exposition pour le swap. La mienne, finir la pellicule d’Hélène pour le défi “Frenchy” (cf l’épisode 1).

Après plusieurs heures de marche, un pique-nique rapide et une vingtaine de photos prises, on a choisi de faire une halte en terrasse. 
En fait, la vrai raison est que je voulais commander un verre de rouge pour faire une photo bien frenchy ^^.
Durant cette pause un voisin de table nous apostrophe : “Bonjour, ce sont des boîtiers argentiques que vous avez là ?”
A suivi une conversation passionnante avec un passionné de photo, particulièrement d’argentique.
En fin de journée, nous étions ravis d’avoir réussi à allez au bout de nos pellicules. Le tout en passant de bons moments !

Il était temps de rentrer pour développer nos images.
Après avoir mis en spires les deux films (non sans mal, la deuxième accrochait un peu), j’ai chargé Hélène de faire le développement. Son premier !
Elle avait envie de découvrir le caffénol, mais vu les rendus que j’ai pu voir sur le net, j’ai préféré jouer la prudence et faire un dev “standard” à l’ID-11.
Le dev au caffenol sera l’occasion de refaire une session. L’essentiel : à l’ouverture de la cuve, on a pu constater qu’Hélène avait assuré son dev.

N’ayant pas mon scanner de films avec moi, on a tenté de prendre en photo les négatifs avec un téléphone. Et bien ca fonctionne pas mal pour certaines, mais moins pour d’autres.
Les raisons de ce semi-échec : je n’avais pas trouvé comment bloquer le film bien a plat. De plus, l’autofocus du téléphone avait décidé de nous casser les pieds.
La prochaine fois, je procéderai différement.
Les téléphones nous ont permis d’observer les images le jour de la prise.
Puis nous les les avons redécouverte lorsque je suis rentré dans ma région pour utiliser un “vrai” scanner.

Avant j’ai hésité à faire des swap à cause du hasard inérant à cette pratique. Cette session m’a permis de davantage me familiariser avec l’imprévu, qui fait partie intégrante de la vie de photographe argentique. Et je constate que le hasard fait parfois bien les choses !
Tellement, qu’avec Hélène on a envie de faire un cyanotype d’une de nos images (ou vous laisse devinez laquelle ^^).

Merci Baptiste et Jane pour ces supers défis ! Box argentique, c’est aussi des rencontres et une super communauté. 

La Critique de l'équipe

Au delà des images, c'est une belle histoire de photographies que vous partagez tous les deux.

Il y a en plus parmi ces images de vraies pépites, je pense notamment aux portraits en double expo qui sont très réussis !

Merci à vous de faire vivre nos défis au travers de vos images.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.