Frédérique – Double exposition, hasard et hésitation

J’ai commencé cette pellicule avec la ferme intention de faire de la double exposition en 2 fois; en shootant mes 36 poses, en rembobinant et en reshootant une deuxième fois, au hasard. J’ai donc commencé à shooter à 200iso, comme conseillé par Baptiste. [Moment où je raconte ma vie] Puis j’ai accompagné ma mère, qui, pour raisons de santé, n’a pas d’autre choix que de vendre sa maison, et j’ai voulu immortaliser son jardin et miracle ! Elle a accepté que je la photographie ! [/Moment où je raconte ma vie] Pour éviter donc de faire de la double expo vraiment hasardeuse sur les rares portraits que j’ai de ma mère en shootant la pellicule en 2 fois, j’ai donc commencé à faire, à du 200 iso donc, des doubles (voire triples) expositions “en direct” ! Ce sont mes premières, je n’en avais jamais fait avant. Il y en a de plus heureuses que d’autres, mais j’ai été impressionnée par les couleurs et la finesse du grain de cette pellicule. Je retenterai l’expérience rapidement, je crois. Je me permets du coup, non sans émotion, de vous partager une photo de ma mère, et une photo de son magnifique jardin. Merci Baptiste !
Je me balade et ça fait (dé)clic.

Infos de prise de vue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.