La vie en rose

Pas vraiment convaincu de ma série, je trouve cette pellicule difficile à shooter. J’ai configuré la cellule de mon boitier à 200 ISO et n’ai pas hésité pas à surexposer légèrement la prise de vue et malgré tout, je constate un fort contraste difficile à atténuer en postproduction. Ce rendu des couleurs très incertain rend l’utilisation de la pellicule très compliquée. 

Photographe nantais, marin et citadin.

La Critique de l'équipe

Je pense que la numérisation de tes photo ne rend pas justice à la pellicule : Elle n'est pas censé être si rose de partout... cela arrive avec certaine numérisation de labo !

Cependant les photo sont chouette dans leur composition et exposition, avec des scène sincère du quotidien.

Merci de ton partage.

2 réponses

  1. v2 – Suite au commentaire de l’équipe, j’ai renumérisé mes négatifs (j’utilise un Plustek 8200i et Silverfast) en cochant le mode CCR (en gros la suppression de couleur dominante) ; le résultat est nettement différent. Je trouve qu’il est toujours un peu difficile d’interpréter les couleurs des pellicules tant leur colorimétrie est singulière à chaque type de film. Bref, à réfléchir et à travailler encore…

    1. Les couleurs sont bien plus “naturelle” que dans la première version ! C’est beaucoup plus agréable dans cette version.
      La colorimétrie des films qui transforme toujours un peu particulière et personnelle. Il n’y a pas vraiment de vérité, sinon dans les yeux du photographe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.