Paris into the wild colors

Pour une première participation à la Box Argentique, ce défi m’a fait sortir de ma zone de confort, moi qui suis habitué à shooter du N&B. Et même si je n’ai pas respecté les défis à la lettre, j’ai essayé de piocher dans les deux contraintes pour partir à la chasse aux couleurs dans les rues de Paris. Je me suis tourné vers le graffiti afin de jouer sur les textures et les associations complémentaires, notamment du côté des œuvres du street Artist Dacruz qui s’inspire de motifs traditionnels issus des cultures Sud Américaines et Océaniennes, pour le petit clin d’œil à l’Australie. J’ai d’abord attendu en vain une journée ensoleillée et puis je me suis dit que l’éclat des couleurs capté par la pellicule viendrait contraster le gris ambiant de la ville pour lui redonner vie. Le soleil a fini par montrer le bout de son nez, révélant sur quelques photos l’étendue du potentiel de cette pellicule. Quelques regrets et des loupés techniques sur certains clichés, bien entendu, je reste néanmoins bluffé par le rendu des couleurs et la finesse du grain. Ça donne envie d’en shooter davantage, merci Jane & Baptiste pour cette belle découverte !
Aurélien

Je m'ennuyais pendant le confinement alors j'ai décidé de faire ce que je n'osais pas faire depuis des années, passer à l'argentique...

La Critique de l'équipe

Merci pour ta série ! Les couleurs sont vraiment top ! Si on est pas toujours sur des complémentaires, avoir pris pour sujet ces œuvres de street-art a donné une certains cohérence coloré à ta série. J'aime aussi beaucoup celle de l'homme au perroquet !

Une bonne gestion de la lumière et de l'exposition, et une véritable explosion de couleurs ! Merci !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.