Vrai et faux rose, vanités.

J’ai pris le temps de m’approprier les défis, d’y réfléchir avant de m’y mettre.

Pour le défi technique, le temps ne se prêtait pas aux sorties, je me suis lancé dans un “Vrai ou faux rose” avec différents éléments, en variant les réglages et les lumières, et le résultat est plutôt surprenant et déroutant.

Pour le défi “Vanité moderne”, je me suis beaucoup renseigné sur le sujet et j’ai été particulièrement sensible à la définition bouddhiste de la vacuité : un potentiel illimité permettant à n’importe quoi d’apparaître, se transformer ou disparaître, que j’ai interprété comme un espoir. J’ai donc construit une mini-série en 4 temps sur la vie d’un appareil photo et de son utilisation à travers 2 générations d’utilisateurs, en jouant sur l’exposition, les couleurs et je suis plutôt satisfait du résultat.

Pour la suite des vanités, plus classiques, une multi-exposition incontrôlée, et une plus minimaliste.

En tout cas merci pour la belle découverte ! Une pellicule que je n’aurais sans doute jamais shooté par moi-même… et j’ai tellement adoré que j’en ai racheté !

 

La Critique de l'équipe

C'était une bonne idée de jouer avec l'exposition de la pellicule pour jouer sur les teinte de rose obtenu, c'est assez dingue de voir les différence entre les photos côte à côté ! Bien joués !

Les vanités sont également très réussi, on sent que tu t'es renseigné pour construire ta série. La série crée une belle narration, et les différents objet et livre comme marqueur d'une génération et de l'utilisation de l'appareil photo comme tant de marqueur temporel est vraiment une très bonne idée. La série est extrêmement bien pensé et construite, et bien exécutée techniquement.

Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.