5 erreur de débutant/e/s en argentique

Des erreurs, on en fait tous/tes, mais en argentique, ça peut vite coûter cher. Petit florilège d'erreur à éviter...
avis
Baptiste EMGK
Photographe argentique et créateur de contenu. L’esprit malade derrière Box Argentique.

Ne pas vérifier le fonctionnement de ton appareil photo

C’est erreur la plus classique : Tu récupère l’appareil dans le grenier familial, et tu charge directement ta première pellicule. Et grosse surprise quand tu récupères tes photos !Il faut garder en mémoire que même les appareil argentique les plus récents ont déjà au moins d’une vingtaine d’année derrière eux, et que la plupart d’entre eux n’ont pas été conçu pour être utilisé si longtemps… Et encore moins oublié 30 ans dans un grenier. Si certaines pannes sont définitive et facilement repérable (un boitier qui ne s’allume pas, ou qui est totalement bloqué), d’autres sont quasiment invisible avant de faire passer un film dans ton appareil. Le principal défaut des appareil ancien, c’est la décomposition des mousse d’étanchéité qui isole la pellicule de la lumière dans la chambre noire de l’appareil. Avec le temps, cette mousse présente dans les rainures du boitier et sur les côté de la porte se désagrègent. Non seulement, cela peut causer des fuites de lumière, mais si elle ne sont pas remplacer, ces mousses endommagées peuvent causé de gros dommages à ton appareil, en se glissant dans les mécaniques ou en tachant le prisme et le miroir. C’est une réparation peut coûteuse et facile à réaliser soit même, et une opération que j’ai réalisé sur tout mes appareil, alors que je ne suis pas du tout bricoleur.Tu trouveras dans la description une vidéo ou je fais l’intervention sur une de mes boitier, avec des explication détaillées !

Mal charger ta pellicule (et prendre tes photos dans le vide)

C’est une erreur que tous les photographe argentique on fait, même les plus expérimenter. Pour te dire, ça m’est arriver encore une fois l’été dernier pendant mes vacances.Lorsque tu charges ta pellicules, il est impératif de bien vérifer que les perforations de ta pellicule sont bien engagé dans les roues dentées. Sinon, ta pellicule n’avancera pas, et tu ne prendras aucune photo. S’il arrive qu’une pellicule te donne 37, voire 38 vue au lieu de 36, si tu arrive à aller plus loin, c’est certainement que tu as mal chargé ta pellicule et que tu as exposer l’amorce 38 fois !Pour éviter ça, vérifie toujours que ta pellicule est bien entrainée avant de ferme le dos du boitier. Pendant la prise de vue, tu peux aussi faire attention à la manivelle de rembobinage, qui doit tourner à chaque fois que tu armes ton appareil. C’est la preuve que ta pellicule avance à l’intérieur du boitier.A l’inverse, une fois au bout, ne force jamais sur le levier ! Si ça bloque, c’est que tu es arrivés au bout de ta pellicule, même si ton compteur de vue n’indique de 35. Si tu forces, tu risque de déchirer la pellicule dans le boitier et de ne pas pouvoir la rembobiner. Il faudra alors te mettre dans le noir total pour récuperer ta pellicule et la remettre dans un contenant hermétique

Ouvrir le dos du boitier ou exposer la pellicule à la lumière

Je le rappelle, la pellicule est un matériel sensible à la lumière, c’est grâce à cette sensibilité que tu peux prendre des photos. C’est un conseil qui paraît un peu bête quand on est un habitué de l’argentique, mais j’ai régulièrement des demandes de personnes qui pense que les photos apparaissent directement, magiquement sur la pellicule dès qu’elle sont prise. La photo numérique et la photo instantanée ont donné cette impression d’immédiateté de la photo qui n’est pas vrai pour l’argentique. Il ne faut donc jamais exposer ta pellicule à la lumière, avant, pendant et après avoir pris tes photos. Donc, ne jamais dérouler le film hors de sa boite, ne jamais ouvrir le boitier a la lumière avec une pellicule chargée, ne pas vouloir regarder ses photo avant d’avoir fait développer sa pellicule au laboratoire. Il faut toujours rembobiner la pellicule avant d’ouvrir le boitier.Et ne te laisse pas abuser par les images de chambre noir éclairées à la lumière rouge dans les films ou les séries : ça, ça ne marche que pour le tirage sur papier photo, lorsque l’on manipule des pellicule déjà développées, et donc insensibles à la lumière. Si, pour une raison ou pour une autre, tu es amené/e à devoir manipuler ta pellicule ou ouvrir ton appareil avec une pellicule dedans, il faut soit le faire dans un manchon de change spécial, ou une pièce totalement, mais vraiment TOTALEMENT noire.

Mauvais réglages des ISO

C’est le coup classique : en vacances, tu as ta boite de pellicule, et, après en avoir terminer, tu charges la suivante sans réfléchir. Pas de bol, elles n’ont pas la même sensibilité : L’une fait 800 ISO, l’autre 50…Renseigner l’ISO de ta pellicule sur ton appareil permet à ton boitier de calculer la bonne exposition pour tes photos en te donnant les bons réglages. Sauf exception, il es impératifs de toujorus entrer la valeur ISOI de ta pellicule sur ton boitier.La plupart des boitier modernes (Année 1990 et ultérieur) sont muni d’un lecteur de code DX, pour régler automatiquement la sensibilité. Le code DX, c’est les marques noires et argentés sur le bord de la pellicule. Si les pellicules des grands fabricants en sont toujours dotés, ce n’est pas toujours le cas de pellicules moins connus. C’est un détail à prendre en compte si ton appareil ne te permet pas de régler l’ISO manuellement : C’est le cas de beaucoup de compact. En général, si un compact n’as pas de réglages manuel des ISO, et que tu mets un pellicule sans code DX à l’intérieur, l’appareil exposera la pellicule comme si elle faisait 100 ISO. Un soucis si ta pellicule en fait 400 par exemple De la même manière, certain compact n’accepte pas les valeurs extrêmes, comme 3200 ou 50. N’hésite pas à vérifier dans le manuel de ton boitier !

Ne pas aller voir ma nouvelle formation pour les débutant/e/s

De loin, la plus grave des erreurs ! Le mois dernier, j’ai travaillé à mettre à jour ma formation pour les photographes débutant/e/s argentique : C’est une formation d’une grosse heure, qui te donnera tous les trucs pour ne pas rater tes premières photos, les astuces pour choisir ton appareil argentique, tes objectifs et tes pellicules, comprendre l’exposition en détail pour maîtriser tes réglages, et apprendre à réaliser des effet photos basique mes efficace comme le bokeh ou le flou de mouvement. Bref, ce cours te donnera des bases solides pour commencer l’argentique et ne pas gâcher du film. Une fois la formation complétée, tu auras la possibilité de m’envoyer tes images pour un retour critique et technique, et tous les inscrit/e/s bénéficient d’un accompagnement personnalisé avec une réponse à toutes leurs question dans les 48h !Cette formation est disponible sur le site de la Box (avec une promo pour les 30 premier inscrits), mais également sur Skillshare, une plateforme de cours en ligne sur abonnement via le lien dans la description. Ce lien t’offriras en plus un mois gratuit sur ton abonnement si tu rejoins Skillshare (où tu trouveras des dizaines d’autres formations sur de nombreux sujets)

Bon, comme ce conseil, malgré sa grande pertinence, avait un petit goût de contenu sponsorisé, en voici un dernier pour la route, spécialement pour celle et ceux qui ont un appareil télémétrique ou compact

Avec un Reflex, tout va bien ; Tu vois directement ce que vois l’appareil photo, grâce au système de miroir et de prisme. Mais si tu as un appareil compact ou télémétrique où la visée ne se fait pas au travers de l’objectif, tu peux facilement “oublier” le cache sur l’objectif sans t’en rendre compte, ou ne pas voir que ton doigt dépasse sur l’objectif. Encore une fois, ce genre d’erreur est arrivé à tous le monde, et ça m’arrive encore aujourd’hui… même si de mon côté ce sont plutôt des touffe de cheveux qui s’interpose entre moi et mon sujet, par jour de vent. Cependant, quelle déception de voir un beau paysage gâché par un morceau de doigt rose et gras. Une seul solution, faire attention à comment tu prend ton appareil, et ne pas oublier d’enlever le cache de ton télémétrique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.